03déc.

Le Vosgien Jean-Pierre Valentin présente son nouveau film

| |

« Envers et contre tout, éleveuses ! » sera diffusé lundi 9 décembre à 20h au Cinés Palace d’Epinal. Il évoque avec à la fois charme et réalisme la vie de femmes exerçant le difficile métier d’éleveuse dans les Hautes-Vosges. A ne pas manquer.

 Supermouche Productions et viaVosges, en partenariat avec Le Conseil départemental des Vosges entre autres, dévoileront lundi prochain à 20h au Cinés Palace la dernière réalisation du Romarimontain Jean-Pierre Valentin intitulée « Envers et contre tout, éleveuses ! » consacrée à l’univers de l’élevage agricole au féminin.

Dans les Hautes-Vosges, des femmes développent des élevages attentifs au bien-être animal et des circuits de transformation respectueux des consommateurs. Des conceptions nouvelles nées de l’intérêt pour un territoire dans le but de pérenniser un métier, des paysages et une race. Un quart au moins des exploitations agricoles françaises sont tenues par des femmes. Le réalisateur souhaitait rencontrer ces paysannes motivées, les écouter, comprendre leur amour du bétail, leur intérêt pour les produits fermiers, saisir leurs espoirs mais aussi leurs difficultés face aux bouleversements du monde agricole actuel.

Envers et contre tout elles sont éleveuses, mais aussi épouses, mères, étudiantes, apprenties et responsables engagées. Une nouvelle génération s’installe et choisit la paysannerie.

Elles s’appellent….

Marie, 38 ans, veuve, trois enfants, mène sur les hauteurs de La Bresse l’un des troupeaux les plus importants en race vosgienne depuis le décès accidentel de son mari.

Fanny, 32 ans, épaule Fabien, Jean-Michel et sa sœur Joëlle dans la haute vallée du Chajoux. Fille d’agriculteur de Meurthe-et-Moselle, elle a suivi une solide formation agricole avant de les rejoindre et s’occupe de 60 têtes mais aussi de la fabrication  de fromages et du magasin.

Léa, 17 ans et sa conviction de poursuivre l’œuvre de sa mère sur l’exploitation familiale située sur les hauteurs de Ramonchamp.

Velma, 21 ans, étudiante en BTSA Production animale, en apprentissage dans le GAEC des Hautes-Vosges, n’est pas issue du monde agricole. Pourtant elle vient de recevoir le trophée d’excellence de l’apprentissage. C’est elle la jeune femme qui a mené la désormais célèbre Doliprane sur la plus haute marche du Salon International de l’Agriculture. Son projet ? Composer un troupeau d’une vingtaine de vaches vosgiennes afin de gérer une fruitière labellisée.

Sofiane, 28 ans, vient de réaliser son rêve : s’installer à son compte sur un espace de 30 hectares qui surplombe la vallée de la Moselle avec brebis, Limousines, Vosgiennes et Highlands. Née à Lyon, elle a vécu dans la Marne avant de rejoindre les Vosges.

Focus sur…Jean-Pierre Valentin, documentariste-voyageur
A la fois réalisateur du film et opérateur de prise de vues, Jean-Pierre Valentin a recherché les plus belles images en apportant un soin tout particulier aux lumières, aux angles et en valorisant le son direct sans artifice. Né à Remiremont en 1963, il éprouve très jeune le désir de voyager, inspiré par les ouvrages de Frison-Roche et de St Exupéry. Balkans, Algérie, Maroc d’Essaouira à Marrakech en passant par le Haut-Atlas, Mali, Niger, Sénégal il noue de fortes amitiés avec les éleveurs touaregs et peuls. Il exerce son métier de documentariste pour Arte, France 5, Ushuaïa Tv, Vosges TV…
En 2015 il réalise « Vosges, L’Appel de la Forêt », un film intimiste sur le thème des artistes forestiers, puis en 2016 un teaser didactique pour l’Appellation d’Origine Protégée Miel de sapin des Vosges.

Aller plus loin


Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom